Extraits d'une des colonnes hebdomadaires écrites par Pascal MONMOINE pour un site Web Français...


PM Traders University™ – Apprenons
à trader… RUBRIQUE PRATIQUE

« Le montant des « commissions » que prend un courtier ne devrait PAS
être
votre critère de choix le plus important… » 

       Que vous souhaitiez trader en prenant des positions sur plusieurs jours ou sur seulement quelques minutes/heures, choisir un courtier de QUALITE est bien sur tout à fait essentiel.  
      
C’est le maillon premier et principal de votre chaine « d’outils », en tant que trader.  Et comme nous le savons tous, le meilleur artiste du Monde, sans des outils de qualité, ne sera jamais en mesure de produire du « Grand Art » !  Si vous allez aux 24 heures du Mans sans une voiture performante, même si vous êtes le meilleur des coureurs du Monde et que vous êtes capable de reconnaître toutes les opportunités de dépassement de cette course, sans une voiture de QUALITÉ, vous ne gagnerez bien sur jamais!  Même chose avec un courtier…

       Je serais presque tenté de donner l’image théorique suivante… Si vous supposez pour un instant que 2 « super traders » sont en train de faire un « concours amical » dans les marchés, l’un contre l’autre, en passant exactement les mêmes ordres au même moment mais que l’un d’entre eux entre ses ordres et ses annulations d’ordre avec un courtier de « qualité » et l’autre avec un courtier moins performant, il est garanti que le trader avec le meilleur courtier gagnera infiniment plus que l’autre… Il passera en effet son temps à se mettre dans les poches quelques « miettes d’euros» de plus que l’autre, ces « miettes » représentant en fin de compte beaucoup d’argent.

       Je vais donc cette semaine vous parler un peu de l’aspect « qualitatif » des courtiers et la semaine prochaine, je vous donnerai une longue liste de toutes les QUESTIONS
à poser à tout courtier avec lequel vous considérez commencer à trader…


       Le critère le plus important pour choisir un courtier n’est donc PAS, contrairement à ce que croit la majorité du « grand public », le taux de COMMISSION de ce courtier…

       Ce qui est le plus important dans le choix d’un courtier est en fait la RAPIDITÉ et le niveau de QUALITÉ avec lesquels il exécutera (et annulera) vos ordres. 

       Il est absolument essentiel que vos ordres soient exécutés le plus rapidement possible et dans les meilleures conditions possible (ce qui signifie en obtenant le plus souvent possible le meilleur prix possible pour vos exécutions (le plus HAUT à la vente et le plus BAS à l’achat) et en vous permettant d’entrer, de changer ou d’annuler vos ordres le plus rapidement et le plus facilement possible). 

En trading et plus particulièrement en Day Trading, nous évoluons dans un Monde ou chaque seconde compte et ces mêmes secondes se traduisent généralement en ARGENT gagné … ou perdu !

Le taux de COMMISSIONS d’un courtier reste bien sur un critère très important MAIS ca ne devra pas être LE plus important pour guider votre choix comme je vais vous l’expliquer ci-après.

En effet, des taux de commissions très « bas » associés à des exécutions excécrables vous coûteront toujours en fin de compte infiniment plus que les quelques euros que vous économiserez sur ces commissions proprement dites…   
       
       Au seul niveau « rapidit
é » par exemple… entre un courtier qui offre des commissions à 20 euros par exemple et des exécutions en 3 secondes et un autre qui a des commissions à 10 euros mais des exécutions de 30 secondes, la question ne se pose même pas sur celui que vous devrez choisir (le premier bien entendu). 

Il est bien sur évident que vous devrez trouver un courtier avec des commissions les plus « raisonnables » possibles mais ce taux de commission ne devra certainement pas, encore une fois, être votre premier critère de sélection…  

Ce que j’appelle les « coûts cachés » des courtiers sont souvent tout aussi « coûteux » que maléfiques. Laissez moi vous donner un exemple concret…

Supposons que vous décidez ce matin de trader MSFT (Microsoft).  Supposons aussi que le cours de MSFT à l’instant T est de 54,2 (bid) par 54,5 (ask). Donc si, à cet instant, vous placez un ordre d’achat au « MARCHE / A TOUT PRIX » (Market), vous serez, en théorie, exécuté à 54,5. 

Dans la réalité, et sans rentrer dans trop de détails qui prendraient beaucoup plus de place à expliquer que je n’en ai dans cette colonne, si vous passez ce même ordre, au même instant, avec le courtier X1, vous aurez peut-être une exécution de 54,5, alors que avec le courtier X2 vous aurez une exécution à 54,4 et enfin avec le courtier X3 vous aurez une exécution à 54,6. 

Cela pourra dépendre de beaucoup de choses parmi lesquelles, la façon dont votre courtier « route » ses ordres (efficacement ou pas et avec certains ECNs (Electronic Communication Networks) plutôt que d’autres)…

Cela pourra aussi dépendre des « deals », des sources de « commissions »(et oui, votre courtier peut toucher des sortes de « commissions » pour envoyer votre ordre dans une direction plutôt qu’une autre !!!) que votre courtier recevra pour envoyer votre ordre sur un « circuit » plutôt qu’un autre…

Ca dépendra aussi de la rapidité avec laquelle son système informatique proposera votre ordre au spécialiste (NYSE) ou aux « market makers » (NASDAQ) etc… 

Comme vous commencez à le voir, il y a beaucoup de choses et d’éléments « cachés » qui sont bien au-delà de la simple commission que vous payez, en tant que client achetant au « détail », et qui peuvent faire beaucoup de différence quant au résultat final, c’est-à-dire le prix auquel votre ordre va être exécuté.

Pour vous donner un autre des multiples exemples en ce domaine, imaginez que le ASK de MSFT est de 54,6 à l’instant T et que vous envoyez à ce même instant un ordre « market » (à tout prix) pour 1000 titres.  Si le système informatique du courtier X1 est par exemple plus « lent » de 10 secondes (pour tout un tas de raisons) que celui du courtier X2 et que, à l’instant « T + 7 secondes » MSFT passe en « uptick » et son ASK monte d’un cran à 54,7, le trader travaillant avec le courtier X2 aura bien sur perdu 0,1 euro (par titre) sur son exécution par rapport au trader du courtier X1 …  Aussi simple que cela…

A raison de seulement 1 trade par jour (donc 2 exécutions) x 0,1 euro x 1000 titres x 20 jours de trading par mois = 4000 euros par MOIS !!!  Là ça fait un peu plus réfléchir n’est ce pas ? ;-)

Donc encore une fois et sans entrer dans trop de détails, il faut bien que vous sachiez que nous ne sommes pas tous « égaux devant les prix du marchés ».  La QUALITÉ de notre courtier peut nous rendre « plus égaux » ou « moins égaux » ;-)))

Donc si vous êtes un Day Trader ou un trader « actif » et que vous passez des ordres de quelques milliers de titres plusieurs fois par jour, une différence de prix de 0,1 (ou plus) sur une exécution d’un ordre de 1000 titres se traduira par … 100 euros en plus ou en moins dans votre porte monnaie !!!

Vous comprenez donc maintenant un peu mieux pourquoi une différence de 5 euros en moins sur le taux fixe de COMMISSION d’un courtier peut paraître attirante … sauf si, sans le savoir, elle vous coute 100 euros sur chaque ordre (ou au moins de temps en temps). 

Je ne dis bien sur pas que cela arrive sur CHAQUE ordre (bien que, avec certains ;-((( … ). Je dis simplement que ça PEUT ARRIVER et que CA ARRIVE et que, lorsque ça arrive, vous avez intérêt à être du coté du courtier efficace et rapide !

Un fait supplémentaire intéressant est que, il y a je crois 2 ou 3 ans, nous avons vu apparaître des courtiers aux USA offrant des transactions GRATUITES !  Et oui, vous avez bien lu, GRATUITES !!!   
       Leur accroche était la suivante «Pour tout ordre de 1000 titres ou plus sur le NASDAQ nous ne vous facturerons AUCUNE commission !!!… ».  Quant on lit quelque chose comme ça, il faut bien sur faire marcher sa cervelle après avoir écarquillé bien grand les yeux… Quelque chose de GRATUIT, dans le monde financier, aux USA … faut pas rêver!.  Ce courtier n’était bien sur pas une filiale de l’Armée du Salut !!!  
       Comment pensez vous donc qu’ils gagnaient de l’argent (puisque en tant que « business » c’est bien sur leur SEUL but)… Tout d’abord ils faisaient des profits sur votre « cash balance » en vous payant un taux d’intérêt plus faible que celui que eux-même recevaient mais surtout, ils gagnaient beaucoup plus en récupérant des sortes de « commissions » des maillons en aval de leur société pour « orienter » et soumettre vos ordres par un circuit plutôt qu’un autre… et récupérer ainsi quelques « miettes» sur chaque ordre exécuté.  Il va sans dire que des millions de « miettes » se transforment très vite en des millions de dollars des plus séduisants !

Beaucoup des ordres que nous passons, en tant que Day Traders, sont des ordres LIMIT, plus que des ordres « MARKET ».  Mais le problème peut, sur ce type d’ordre, se présenter de la même manière.

L’autre jour par exemple, je tradais un titre NASDAQ  pour lequel j’avais entré un ordre de vente LIMITE à 45,56 alors que le ASK était à cet instant là encore à 45,44.  J’avais décidé « d’exposer » mon ordre sur le ECN américain qui s’appelle ISLAND lorsque j’ai eu l’agréable surprise de voir mon ordre de vente exécuté … alors que tous les autres ordres passaient encore à 45,44 et 45,5… Les cours se sont mis immédiatement à redescendre et une seule petite barre minuscule était encore visible sur le graphe de ce titre, à 45,56 et c’était le trade de bibi…  Cela n’arrive certainement pas sur chaque trade mais même si ça n’arrive que quelques fois par mois, à l’achat comme à la vente, sur des positions de par exemple 1000 titres, ces 0,0625 ou ces 0,125 grapillés de ci de là se traduisent rapidement en beaucoup d’argent … ou en 2 semaines de vacances de plus à Bora Bora !

 

Voilà… Je souhaitais donc cette semaine partager un peu avec vous des informations sur le « coté caché des courtiers ».  Votre choix d’un courtier de qualité est vraiment très important et il ne faut donc surtout pas que vous arrêtiez au seul critère du MONTANT DE SES COMMISSIONS lorsque vous effectuez vos comparaisons pas plus qu’à d’autres critères qui, même si ils sont importants, ne sont pas les PLUS IMPORTANT (comme par exemple le fait que leur logiciel de trading soit « sympa » et agréable à voir (on est là pour gagner de l’argent efficacement et non pas pour le plaisir des yeux et des gadgets), ou le fait que leur Website est submergé d’informations apparemment « importante » etc…)). 

Si vous donnez trop d’importance à ces critères, ce sera un peu comme si vous décidiez d’acheter la Porsche A plutot que la Porsche B, simplement parce qu’elle est un peu moins chère à l’achat et que le magasin qui la vend a une plus belle vitrine… mais sans jamais avoir ouvert le capot pour comparer les MOTEURS des deux voitures.  Quand vous achetez une Porsche, la qualité du moteur est bien sur le plus important … même chose pour un courtier !

  

Note de Pascal Monmoine: je ne suis vraiment pas du genre à "payer plus cher pour le même produit" et pourtant, basé exactement sur le raisonnement et les points expliqués ci-dessus, je n'ai pas hésité au cours de ma carrière de trader, à ouvrir une fois un compte avec un courtier dont les commissions étaient plus chères de 50% que celui que j'utilisais auparavant ... mais je l'ai fait sans hésiter pour la simple raison bien sur que ce courtier allait en fait me permettre de trader dans des conditions infiniment plus efficaces!