© Copyright 2008 PM Traders, Inc..  Tous droits réservés.  Toute divulgation, utilisation, diffusion ou reproduction (totale ou partielle) de ce message, 
ou des informations qu'il contient ou qui sont attachées à ce courrier électronique, doit être préalablement autorisée par écrit par PM Traders, Inc.

 


" Les "Futures", un marché des plus intéressants... "

 

Chère/Cher Ami(e) Trader,

 

Suite à ma dernière colonne sur le Forex (dont vous pouvez obtenir copie si vous le souhaitez sur simple demande en envoyant un email à: pm@pmtraders.com), beaucoup d’entre vous m’ont demandés des informations sur un autre marché des plus intéressants, celui des « Futures ».

 

Comme je le fais dans la plupart des articles que j’écris, et suite à vos demandes de continuer de le faire ainsi, j’ajouterai de temps en temps à cet article des commentaires ou des apartés « éducatifs » sur des sujets variés mais bien sûr toujours relatifs à ce fabuleux Monde du Trading qui est le notre. 

Le seul but de ces apartés étant d’être éducatifs, j’espère très sincèrement qu’ils vous intéresseront et surtout qu’ils vous seront utiles pour améliorer toujours plus et encore votre propre Trading.  Un grand nombre d’entre vous m’ayant fait part de votre appréciation de ce format d’écriture, je continuerai donc dans cette même approche…

 

De même, si vous souhaitez que je parle d’un sujet particulier dans l’une de mes prochaines colonnes, que soit à propos d’un sujet qui vous pose des problèmes dans votre Trading ou que ce soit sur un aspect de votre Trading sur lequel vous souhaitez tout simplement enrichir vos connaissances (choix des titres à Trader et à éviter, les ordres « STOP LOSS », comment optimiser vos sorties de positions, les différents types d’ordres à connaître et à maitriser, « money/risk management », les règles psychologiques de self control, choix d’un ordinateur pour Trader, le choix d’un courtier, comment tirer parti des faiblesses et du manque de discipline des autres etc… et tout autre sujet qui vous intéresserait ) surtout n’hésitez pas à m’envoyer un email à Pascal@PMTraders.com pour me le dire, je ferai de mon mieux pour en parler dans l’une de mes prochaines colonnes. J’écris ces colonnes pour vous et mon unique objectif est de le faire de la manière la plus intéressante et la plus utile possible pour le plus grand nombre d’entre vous… vos commentaires et suggestions sont donc toujours les bienvenus.

 

Revenons maintenant au sujet principal de cet article… les « Futures ». 

 

Il y a encore seulement quelques années de cela, trader les Futures était quasi exclusivement réservé à ceux que l’on appelle les « investisseurs institutionnels » (tels que des « sociétés de bourse » ou des « gestionnaires de fonds » par exemple).

Aujourd’hui, dû à la démocratisation et à l’accès si facile à l’Internet pour le « grand public » (une autre manière de nous décrire, vous et moi…), nous pouvons enfin trader les Futures avec le même accès et les mêmes facilités d’entrées d’ordres et de contrôle que ce qui n’était auparavant réservé qu’à l’ « intelligencia » des professionnels, ceux avec de très gros portefeuilles et des armées de ressources technologiques et humaines à leur service.

 

La réduction considérable des frais et commissions de Trading a aussi beaucoup contribué à rendre enfin le Trading des Futures, tout comme celui des actions, accessible à toutes et à tous.

 

Dû à cette « démocratisation » de l’accès au Trading des Futures, les plate forme boursières se sont du coup, elles aussi, mises à créer de nouveaux produits encore plus accessibles et optimisés pour le grand public (toujours la description de « vous et moi » ;-) ) avec par exemple, parmi les plus connus, les « e mini futures » tels que le « e mini Nasdaq » et le « e mini S&P ».

 

En ce qui concerne le montant des commissions sur le Trading des Futures, il est aussi intéressant de savoir que celles-ci ont quasiment toujours été les plus faibles de tous les types de Trading financiers offerts au public.  Ce qui a vraiment rendu le Trading des Futures accessibles au grand public a non seulement été la vague de fond de l’Internet offrant enfin un accès instantané et d’un cout raisonnable à des cotations en temps réel mais aussi et surtout le fait que cette « démocratisation électronique » nous a enfin donné la possibilité de Trader des contrats de tailles plus accessibles (et qui n’étaient auparavant possible à Trader qu’en étant physiquement présent à la bourse (le « pit »). 

Cette naissance du marché électronique « grand public » a alors permis non seulement au grand public mais aussi à des institutions financières de taille plus limitée, de pouvoir enfin Trader électroniquement des contrats de la taille de leurs choix (voire même de montants très faibles) et ce sans être limité à ne le faire qu’en ayant une présence physique en personne à la bourse.

Avant la naissance de cet accès électronique ouvert à toutes et à tous, le Trading des Futures n’était donc vraiment réservé qu’aux « gros joueurs » (les « dinosaures institutionnels » de Wall Street tels que JP Morgan etc.), des sociétés aux portefeuilles qui se mesurent avec de très nombreux zéros et qui ne se concentraient eux que sur des ordres de 400 ou 500 lots et plus. 

Les « petits » (vous et moi ;-) ), qui ne pouvaient par exemple Trader que 1 ou 5 lots à la fois, n’avaient alors d’autre choix que d’attendre patiemment que quelqu’un s’intéresse au « miettes » que représentait leur ordre d’achat ou de vente… La démocratisation électronique a donc annulé instantanément ce déséquilibre et vous et moi avons aujourd’hui le même accès et la même rapidité d’exécution que les mastodontes de Wall Street… et c’est quelque chose de fabuleux qui nous offre vraiment des possibilités illimitées !

 

Il est aussi important de savoir que de nos jours, les Futures sont tout autant utilisées en tant qu’outil de « protection » (pour se « hedge » contre d’autres positions comme on le décrit ici aux USA) mais aussi bien sûr en tant qu’investissements actifs proprement dit.

 

Pour ceux d’entre vous qui ne sont pas familiers avec ce que représentent exactement ces « Futures » dont on parle tant, une bonne façon de les présenter et de résumer leur fonctionnement est de les décrire comme des « contrats » en quelque sorte, des contrats qui sont émis par les bourses de Futures.

La possession (ou « ouverture ») d’un Future donne donc à son porteur l’obligation de livrer ou de recevoir une quantité déterminée d’une certaine marchandise et ce, à une date elle aussi prédéterminée (que l’on dénomme « l’échéance »). 

Dans la réalité, ce qu’il se passe vraiment en fin de compte est que seulement 2 à 3% des contrats de Futures se traduisent ultimement par un échange réel de marchandises.  Dans tous les autres cas, la transaction est complétée par un seul changement de chiffres et d’écritures comptables sur votre compte.

Lorsqu’une bourse émet un nouveau « contrat », elle défini aussi au même moment une « couverture minimum » qui varie de Future en Future et qui se situe en général entre 5% et 20% de la valeur nominale du Future.  Mais pour acheter un contrat Future, les Traders n’ont en fait pas besoin de payer cette valeur nominale du Future. Il leur suffit simplement de prévoir sur leur compte une FRACTION de la valeur totale en couverture (aussi appelé « margin » en jargon boursier et au pays des buveurs de Coca Cola (ou au pays des buveurs de thé si vous préférez faire une petite pause avant de traverser l’Atlantique…)).

 

Prenons un exemple chiffré ...  Supposons que le cours actuel du Future « Eurostoxx » soit de 4.500 points (le valeur du contrat est donc EUR 45.000 soit EUR 10 le point).  Supposons aussi que le “margin” minimal sur ce Future pour garder une position overnight soit de EUR 3.285.  En tant que Trader, vous avez maintenant le choix du montant de l’effet de levier que vous allez utiliser (limité bien sûr par le maximum autorisé par votre courtier).  

Si vous avez par exemple EUR 45.000 sur votre compte et que vous achetez 1 seul Future, vous travaillez alors sans levier.

Par contre si vous avez seulement EUR 3.285 sur le compte et vous achetez 1 seul Future vous utiliserez alors le levier maximal.  Dans cet exemple ce levier sera de 13-1. Utiliser un tel levier est bien sûr quelque chose que je ne vous conseillerai jamais de faire, bien au contraire, mais j’utilise ces chiffres dans cet exemple uniquement pour vous expliquer le fonctionnement de ce levier ainsi que votre liberté de choix quant à son amplitude.

 

Si nous prenons l’exemple du « CAC 40 Futures », comme son nom l'indique, ce contrat Future porte sur l'indice « CAC 40 » qui est donc ce que l'on appelle son « sous-jacent ».  C'est le contrat le plus traité sur le marché français.  Son évolution suit logiquement celle de l’indice du CAC 40 sur lequel il est basé, en anticipant ses mouvements.  

 

Une des originalités des Futures est de matérialiser instantanément vos pertes et vos gains, et c'est une des raisons pour lesquelles vous devez disposer d'un « dépôt de garantie » pour intervenir sur ces produits financiers.  Ce dépôt de garantie est d'environ 3000 euros par contrat et ce dernier a une incidence considérable sur l’ « effet de levier » (« margin »), un principe des plus importants à comprendre et maitriser dans votre Trading et sur lequel je vais faire un premier aparté…

En France, où il existe le SRD, les investisseurs sont souvent vivement intéressé(e)s par les effets de levier considérables offerts par le Trading des Futures (comme je le fais toujours avec tous les Traders que j’ai eu le plaisir de former, je vous met aussi en garde et vous recommande la plus grande prudence dans l’utilisation d’effets de leviers supérieurs à 2 et je vous recommande fortement de ne les utiliser que dans des circonstances très spécifiques, comme j’en ai parlé très souvent dans mes colonnes précédentes).

 

Pour toutes celles et ceux d’entre vous qui ne sont pas très familiers avec ce que sont les « effets de levier/margin », je vais en décrire maintenant pour vous le principe de base…

Trader en utilisant un effet de levier vous permet donc en fait d’ouvrir des positions et d’utiliser des capitaux bien supérieurs à votre capital net et réel.  L’utilisation d’un effet de levier peut aussi vous permettre de générer des profits (en %) bien supérieurs à ce que votre capital « net » ne vous permettrait normalement (mais aussi bien sûr, et il ne faut jamais l’oublier, ce même effet de levier peut être la source de pertes importantes et tout aussi proportionnelles).

Un effet de levier de « 2 pour 1 » par exemple vous permettra de prendre une position (LONG ou SHORT, à la hausse ou à la baisse) de 20 000 euros même si votre capital et vos fonds réels ne sont en fait que de 10 000 euros.

Un effet de levier de « 5 pour 1 » vous permettra d’ouvrir une position de 100 000 euros alors que votre capital réel ne sera en fait que de 20 000 euros et ainsi de suite…

 

Là où tout l’intérêt et toute la « magie » d’une telle option se révèle est bien sûr dans les possibilités de DEMULTIPLIER vos profits, mais bien sûr aussi, je vous le rappelle encore, de potentiellement démultiplier vos pertes qui est la raison pour laquelle je vous met toujours en garde de n’utiliser des effets de levier que dans des conditions très particulières, lorsque vous êtes à « 1000% garanti » (ce n’est pas une erreur de frappe, j’ai bien écris 1000% et pas 100% pour être aussi clair que possible sur le fait qu’il est pour moi vital de n’utiliser l’effet de levier QUE sur des Trades dont vous êtes vraiment «certains » … ou tout au moins aussi « certains » qu’on ne puisse jamais l’être en Trading… après vous être appliqué(e) au maximum en faisant toute votre recherche et étude sur ce titre et son comportement, en étant sûr que vous êtes à ce moment là au maximum de vos aptitudes de self discipline etc… donc uniquement sur des Trades pour lesquels, basé sur votre étude de ce Trade particulier mais aussi basé sur toute votre expérience personnelle, vous êtes effectivement aussi « garanti » que vous le serez jamais, que ce Trade est bien l’un des ces Trades totalement « parfait » comme on en voit effectivement parfois se présenter à nous...  Le genre de Trade pour lequel votre fille de 7 ans, comme Stéphanie, ma « puce », s’amusait à me le dire parfois lorsqu’elle était petite et qu’elle regardait de temps en temps mon écran de Trading qui ressemblait pour elle (et pour moi aussi de temps en temps…) à un superbe arbre de Noel plein de lumières et de choses qui bougent, peut s’exclamer en un simple coup d’œil au graphe du titre que vous Tradez « Oh là là Papa, qu’est-ce qu’elle descend vite cette ligne !... » (ou « qu’est-ce qu’elle monte vite… », selon la direction du titre que je Tradais à ce moment là).  Donc si TOUT est à ce moment là tellement clair, limpide et si « évident » qu’un enfant peut vous dire « Tout monte !… » ou « Tout descend !... » alors peut-être qu’à ce moment là, ou dans d’autres cas similaires de mouvements de votre titre que vous connaissez sur le bout des doigts,  il est possible de considérer tirer avantage au maximum d’une telle situation en démultipliant vos profits potentiels.  Vous serez bien sûr toujours le seul juge d’une telle situation mais j’espère que cette image vous aidera à mieux définir ce que je voulais dire par Trade « parfait » !

 

Pour en revenir à notre explication et s’amuser avec un peu de « maths », pour celles et ceux d’entre vous qui ont besoin d’y voir un peu plus clair dans la concrétisation financière et mathématique de ces « effets de levier », voici comment cela fonctionne et comment la « magie » de l’effet de levier se transforme en réalité…

Imaginons tout d’abord que vous vous apprêtez par exemple à entrer sur un Trade que vous jugez « idéal » et pour lequel vous avez décidé de ce fait d’utiliser un effet de levier de « 5 pour 1 ». 

Supposons maintenant aussi que ce Trade va bien dans la direction que vous aviez prévu (choisissons LONG (à la hausse) pour notre exemple) et que le titre que vous avez Tradé vient de monter de 3% (un titre que vous avez par exemple acheté à 20 euros et qui est maintenant à 20,60). 

Supposons aussi que vous êtes en train de Trader avec un capital de 20 000 euros.  Vous aviez donc acheté non pas 1000 titres (à 20 euros chacun) mais, dû à votre effet de levier de 5 pour 1 (et c’est votre courtier qui s’occupera de tout ajuster pour vous sans avoir à entrer dans la moindre complication), vous aviez en fait acheté pour 100 000 euros de titres, soit 5 000 titres.

Basé maintenant sur notre supposition que le titre lui-même (en totale indépendance de votre choix d’effet de levier) est monté de 3%, vous avez donc en fait, grâce à cet effet de levier, non pas gagné « 1 000 titres x 0,60 » = 600 euros… mais vous avez en fait, juste après avoir clôturé votre position, gagné 5 FOIS ce montant, soit 3 000 euros !…

De plus, là où tout devient encore plus « fabuleux » et qui va vous permettre de vraiment apprécier plus encore tout le « pouvoir » des effets de levier est lorsque vous allez maintenant mesurer ce même Trade en POURCENTAGES cette fois (ce qui est une très bonne habitude à prendre de toutes façons et que je vous recommande fortement d’appliquer à tous les aspects de votre Trading).  Il est en effet tout à fait critique, pour de nombreuses raisons trop longues à expliquer dans le cadre initiatique de cet article, de toujours tout mesurer dans vos progrès en Trading en POURCENTAGES car c’est le seul moyen de vraiment « voir les choses » telles qu’elles sont, de comparer ce qui est comparable (comparer vos résultats par rapport à d’autres types d’investissements ou de Trading par exemple), ainsi que de « mesurer » vos progrès avec toute l’objectivité nécessaire.

Vous avez donc généré sur notre Trade exemple un profit de 3 000 euros et vous l’avez fait en n’ayant sur votre compte que vos 20 000 euros de départ !!! … ce qui représente bien sûr maintenant un PROFIT en % de … 15% !!!  Et un profit de 15%, quelque soit le marché que vous Tradiez ou quelle que soit votre situation personnelle, est bien sûr, surtout de nos jours, un profit des plus SUBTANTIEL en Day Trading, surtout pour n’avoir été dans les marchés que quelques minutes ou quelques heures!!!

Si ce Trade n’a par exemple duré que 30 minutes, avec un « drawdown » (risque maximum accepté à tout moment pour votre position) de maximum 1%, sans le risque de garder la position « overnight » (en restant donc dans un contexte de pur « day Trading » ce qui limite et contrôle totalement les risques encourus par votre capital – pas de risque que votre titre « gap » de 10 ou 20% dû à des bonnes ou mauvaises nouvelles annoncées juste après la fermeture de 16h heure New York), prendre 15% de PROFIT, que ce soit en 30 minutes (ou même si cela avait pris 2 heures si nécessaire…) est un profit des plus alléchants et qui se doit de vous envoyez instantanément dans votre salle de bains et admirer avec tout le respect et l’auto satisfaction nécessaires le Trader qui apparaîtra alors dans votre miroir … VOUS !

 

Tout replacer dans le contexte approprié est donc on ne peut plus important dans votre Trading et le faire en mesurant toujours tout en %, et non pas en unités monétaires, est tout aussi vital.  Vous pourrez ainsi alors être des plus objectif et des plus réaliste pour « comparer » vos propres résultats et progrès (ou manques de progrès) à tout autres types de Trading ou d’investissements.

De nos jours, si un FCP ou tout autre « investissement » génère 15%, et le fait non pas en quelques minutes ou en quelques heures comme nous en avons parfois l’opportunité en Trading, mais atteint un tel résultat en y passant une ANNEE entière, il y a déjà de quoi se réjouir … mais réaliser que l’effet de levier de notre exemple vous a permis de générer un tel profit en une DEMIE HEURE de Trading est bien sûr un concept des plus fabuleux !

Mais comme je vous le rappellerai aussi encore et toujours, ce « pouvoir » de démultiplication est un outil à n’utiliser QUE dans un contexte très spécifique et basé sur votre expérience et tolérance de risque personnels car si un Trade en effet de levier se retourne contre vous, cela vous « coûtera » aussi bien sûr tout aussi proportionnellement.

Donc pour des Trades choisis avec la plus grande prudence, avoir la possibilité de DEMULTIPLIER vos profits par 2, par 5 voire beaucoup plus encore, peut s’avérer une option des plus alléchantes (voire même les démultiplier infiniment plus, avec tous les risques que cela comporte, puisque de nombreux courtiers offrent des effets de levier de 20 voire même 40 pour les Futures par exemple… et, situation extrême, en Forex, c’est le délire total avec de nombreux courtiers vous offrant couramment jusqu’à du “100 pour 1” ce qui signifie, je me permet de vous le rappeler, que avec seulement 10 000 euros, vous pouvez prendre une position de … 1 MILLIONS d’euros!!!   Vous avez bien lu, UN MILLION d’EUROS !!!...  Je vous conseille plus que fortement d’avoir votre cardiologue présent le jour où vous ferez un tel Trade (ce qui pour moi est tout à fait suicidaire) et même en profiter pour avoir aussi votre notaire ainsi que le prêtre de votre paroisse juste à côté de vous … juste “au cas où…” votre cœur, vos artères, votre cerveau… ou les trois à la fois, ne résisterait pas au stress d’une tel Trade !).

Il est aussi important de savoir que pour les Futures, l’effet de levier est aussi souvent défini par la bourse qui émet le contrat et que les effets de levier offerts peuvent donc varier.

Pour acheter un contrat Future, si vous utilisez un effet de levier, vous n’aurez donc plus à le payer à sa valeur « nominale », mais seulement à une FRACTION de celle-ci, basé sur la valeur de l’effet de levier que vous aurez choisi et qui vous sera offert.

 

Revenons-en maintenant au sujet premier de cet article…

 

Si je devais résumer en quelques critères très spécifiques et parmi les plus importants quels sont les principaux avantages des « Futures » pour nous Traders, je commencerai par une généralité qui est le fait que ce marché est en fait d’une compréhension relativement facile, en comparaison avec d’autres marchés et produits financiers à Trader et cela pour de nombreuses raisons. 

L’une de ces raisons, parmi tant d’autres, est par exemple le fait que dans le Trading des Futures, les cours ont une valeur « absolue » (contrairement au Forex par exemple où les cours ont une valeur « relative »).  En tant qu’humains, nous sommes en effet très habitués à raisonner en valeurs « absolues », interprétant et évaluant constamment « combien » quelque chose coûte, quelle est sa « valeur ».  Dans le Forex au contraire et pour ne citer qu’un seul exemple contraire, il vous faut arriver à évaluer et estimer la « valeur » d’une monnaie alors que celle-ci est exprimée dans un autre système monétaire que le notre… une approche souvent plus complexe à intellectualiser et à utiliser.

 

Le marché des « Futures » permet bien sûr de prendre des positions tout autant à la HAUSSE (positions « LONG » comme on les nomme aux USA) qu’à la BAISSE (positions « SHORT » ou « SHORTING »).  Vous pouvez ACHETER ou VENDRE A DECOUVERT/SHORT des contrats Futures.

Comme je l’ai mentionné dans plusieurs de mes colonnes précédentes, je vous rappellerai qu’il est tout à fait essentiel pour vous, que vous soyez débutant ou pas, d’apprendre à Trader à la HAUSSE mais bien sûr AUSSI à la BAISSE (« Vente à découvert/Shorting ») et le marchés des Futures vous permet de tirer profit de cela à part entière.  Si vous venez par exemple tout juste d’acheter une belle Porsche Carrera décapotable (ou que l’un de vos rêves soit de vous en payer une un jour avec vos profits de Trading… pourquoi pas ?...), considèreriez-vous pour un instant d’utiliser ce splendide joujoux pour ne prendre que des virages … à droite ? … et jamais à gauche ?… Bien sûr que non!  Même approche dans les marchés!  Les titres MONTENT tout autant qu’ils DESCENDENT et il est donc VITAL d’apprendre à tirer profit de leur volatilité et ce, quelle que soit leur direction… (de plus, on gagne souvent de l’argent plus vite à la baisse car beaucoup de titres coulent beaucoup plus rapidement qu’ils ne montent… et je suis plus que ravi qu’il en soit ainsi, cela nous donne encore moins de « travail » pour prendre nos profits et nous laisse ainsi plus de temps pour aller … à la pêche à la truite par exemple ? ;-) ) .

D’autre part, la règle de l’« uptick » (qui vous limite par exemple sur le NASDAQ à n’entrer vos Trades SHORT uniquement que lorsque le titre est en HAUSSE) ne s’applique pas du tout sur les Futures et vous pouvez donc ouvrir une position SHORT à TOUT MOMENT de votre choix, et ce que ce soit lorsque le titre est en hausse ou qu’il soit en baisse … qu’il descende gentiment et progressivement … ou qu’il soit en chute libre et que vous vouliez alors, vous aussi, prendre votre part de ce paquet de dollars qui vous est offert sur un plateau d’argent… un avantage bien sûr des plus appréciables (pour information, la rêgle de l’UPTICK a été créée sur le NASDAQ pour éviter que si un titre se met à couler, tous les vendeurs « SHORT » ne puisse alors commencer à s’empiler (ou plus exactement empiler leurs ordres!) les uns sur les autres et augmenter ainsi exponentiellement la vitesse de chute de ce titre en ouvrant encore plus de positions SHORT pendant que ce titre est déjà en pleine dégringolade).

 

Pour certains d’entre vous, selon vos horaires de travail quotidien, un autre avantage de Trader les Futures est le fait que les heures de Trading sont généralement plus longues que sur d’autres marchés plus classiques.  Pour ne citer qu’un exemple, le CAC Future peut par exemple être Tradé de 08h00 à 20h00, heure Française, alors que le CAC cash n’est lui ouvert que de 09h00 à 17h30. 

Donc, pour celles et ceux d’entre vous qui ne sont pas encore un(e) Trader à plein temps et si vous avez emploi qui finit par exemple vers 18h ou 19h le soir, Trader les Futures vous est encore possible dès que vous rentrez chez vous ce qui peut être une possibilité et un avantage des plus intéressants.

 

Il est aussi important de savoir et d’apprécier que ce marché est très liquide (ce qui vous permet généralement d’ouvrir et fermer vos positions à tout moment et de le faire en général en l’espace de seulement quelques fractions de secondes…).  Cette « liquidité»  considérable a bien sûr l’avantage tout à fait critique de vous permettre de « contrôler » à tous moments les risques auxquels vous soumettrez votre capital du fait que vous pourrez en général toujours entrer et sortir de vos positions à tout moment et en l’espace de quelques fractions de secondes.  Vous trouverez ainsi généralement toujours un acheteur ou un vendeur pour vos positions, que ce soit pour un seul ou pour plusieurs contrats.

 

Autre point important, le fait que les frais de transaction sur ce marché sont généralement tout à fait minimes par rapport à d’autres marchés et d’autres contextes de Trading.  Le "spread" est aussi en général très faible (le « spread » est la différence, à un instant donné, entre le prix de « vente » et celui d’ « achat » d’un contrat (comme le « bid »  et « ask » sur une action NASDAQ)).

 

Autre avantage dans cette même catégorie, dans les Futures, il n'y a quasiment pas de "slippage" (différence de cours entre le moment où vous entrez votre ordre et le cours affiché à cet instant et le prix actuel auquel votre ordre sera vraiment exécuté).  

Petit aparté éducatif à ce sujet…  Sur certains titres à faible volume ou à bas prix sur le NASDAQ par exemple (et que, je le souligne en passant, je conseille fortement d’éviter à tous les Traders que je forme), le SLIPPAGE et le SPREAD peuvent être tout à fait considérables !!!   Sur un titre à $5 par exemple, si le «spread » est de $0.10 au moment où vous souhaitez ouvrir un Trade, vous pouvez, si vous faites l’erreur très coûteuse de ne pas faire la conversion nécessaire en « % », vous retrouver à « gâcher » 2% de votre capital (ce qui est tout à fait conséquent pour tout Trader), pour simplement avoir le « droit » d’ouvrir/initier votre Trade, et ce avant même que le titre n’est commencé à bouger!   

Trop de traders débutants ne réalisent pas du tout cette réalité mathématique et ils continuent de trader ces titres jours après jours, en essayant de leur mieux de tirer des profits de 1%, 2% ou 3% sur leurs Trades, sans même réaliser que le simple fait d’ouvrir leur Trade leur a déjà fait carrément « jeter par la fenêtre » 1% ou 2% de leur argent à chaque fois et ce dû au simple fait que ces « spread » sont bien trop importants (en %) - bien malheureusement, ces Traders n’ont jamais eu l’intelligence (ou n’ont jamais suivi de formation de qualité pour l’apprendre), de mesurer ce paramètre et ce coût comme ils devraient vraiment le faire, c'est-à-dire en « % » … et non pas en « $/euros ».

 

Un inconvénient potentiel à noter sur le marché des Futures peut être le fait, comme je l’ai mentionné précédemment, que la taille des contrats de Futures est définie par le marché qui en a émis le contrat ce qui impose parfois un minimum qui peut s’avérer trop important pour certains Traders au capital limité (même si il est bien sûr évident qu’aucun marché ne sera jamais totalement « parfait » … il y aura toujours de nombreux avantages et inconvénients propres à chaque marché et ce sera toujours à vous, ultimement, de faire le choix final du marché qui semblera le plus « idéal » à Trader pour vous, en fonction de tous vos critères personnels ainsi que de vos objectifs et de votre niveau de tolérance de « risques »).

Un exemple dans cette catégorie serait « Euronext Paris » qui émet le « CAC40 future ».  La taille du CAC40 future est de « index x €10 » et « 1 point » à donc alors une valeur de €10.   Le fait qu’il soit impossible de Trader une quantité inférieure à 1 « future » peut s’avérer présenter un inconvénient pour certains Traders débutants ou au capital très réduit.  Cela n’est absolument pas gênant pour la majorité des Traders mais je peux tout à fait concevoir que ce « minimum » puisse devenir un inconvénient pour certains Traders débutants et je tenais donc simplement à le mentionner.

 

Revenons-en à d’autres avantages et particularités du marché des Futures…

 

Avec un seul compte « Futures », vous aurez la possibilité immédiate de Trader une grande variété de produits et indices tels que les indices Américains, Japonais, Suisses, les Futures sur le pétrole ou l’or par exemple, etc.…  Les courtiers les plus professionnels dans ce domaine vous offriront parfois jusqu’à plus de 700 types de Futures à trader (voire même plus) et ce sur plusieurs marchés internationaux.

 

Il est aussi intéressant de savoir que le marché des Futures est un marché « centralisé » et que ses « cours » et prix sont « officiels » ce qui signifie qu’ils sont les MEMES pour tout le Monde, contrairement à d’autres marchés tels que le Forex pour lequel chaque un courtier a une grande marge de liberté pour établir les prix et cours qu’il offrira à ses clients (si vous souhaitez en lire plus sur le sujet du « Forex » vous pouvez le faire en demandant à recevoir copie de l’une de mes colonnes précédentes que j’avais consacrée à ce marché).

 

Que ce soit sur le marché des Futures ou sur tout autre marché, je vous recommanderai aussi fortement de vous renseigner quant aux HORAIRES de « services clients/support technique » qui sont proposés par les courtiers que vous considèrerez dans votre recherche du « courtier idéal » pour vous.  Il est évident que vous voudrez éviter de Trader et confier votre capital à des courtiers dont le « service » client s’arrêterait en milieu ou en fin d’après-midi (les plus sérieux vous offriront un service support/client jusqu’à 22h, heure Française, ce qui correspond à la fermeture officielle du marché de New York, à 16hr heure locale).

 

De même, vous voudrez vous assurer que le service client du courtier à qui vous en train de considérer confier votre argent et vos Trades, est facile et surtout RAPIDE à joindre au téléphone et ne va pas vous mettre en attente pendant 10 minutes, vous forçant à écouter la musique d’attente la plus pathétique de la terre, juste au moment où votre position est en train de dégringoler et est en train de vous coûter des dizaines, des centaines voire des milliers d’euros avec chaque seconde qui passe…  Pour moi, un courtier digne de son nom (et des commissions que vous lui paierez), doit répondre à votre appel et vous connecter à un agent qualifié très rapidement, après seulement quelques sonneries de téléphone.

 

Je vous rappellerai aussi ici que le montant des commissions facturées par tel ou tel courtier est aussi toujours pour moi très loin d’être mon critère le plus important dans mon choix d’un courtier de qualité.  Si c’est le seul (ou principal) critère sur lequel vous vous concentrerez (et bien trop de débutants font bien souvent cette erreur de jugement), les quelques euros que vous penserez économiser en commissions pourrons bien souvent en fait, et sans même que vous vous en rendiez compte, vous « coûter » en fait des centaines voire des milliers d’euros jetés par la fenêtre du fait de nombreuses incompétences, laxisme et manque d’efficacité général d’un mauvais courtier (je vous recommande fortement de lire a ce sujet l’article que j’avais écris sur « le choix d’un courtier » et qui est disponible sur la section « COURTIERS » de mon site Internet ( http://www.pmtraders.com/Broker/ArticleChoisirCourtier.htm )).

 

Dans le cas de notre sujet de ce jour, les Futures, le coût des commissions est de toutes façons très limité et raisonnable, ce qu’il est bien sûr important de savoir.  Les frais de transaction ne représenteront généralement qu'une fraction très faible des coûts de transactions qui sont appliqués sur les autres marchés génériques d’actions et d’options.  Je vous encourage à comparer objectivement ces frais entre les marchés respectifs que vous considérez Trader et selon le courtier que vous aurez choisi d’utiliser.

 

Le marchés des Futures a été le sujet d’une telle croissance ces dernières années et il offre tellement d’avantages pour des Traders que certains courtiers ont investi des moyens considérables pour offrir des plate formes de Trading et un service des plus avancés pour les traders actifs et intéressés par ce marché (le courtier WH Selfinvest par exemple, basé au Luxembourg, offre une plateforme dénommée « WHS Futurestation » qui est en fait un logiciel programmable de Trading tout à fait unique qui intègre à la fois l’analyse technique ainsi que de nombreuses options de passages d’ordres automatiques, back testing, protection de positions, etc., le tout étant programmable.  Pour information, ce courtier offre aussi parfois du « coaching » (des formations) pour les Traders débutants ainsi que pour celles et ceux qui sont plus avancés et qui sont intéressé(e)s par ce marché tout à fait unique).

 

Beaucoup d’entre vous connaissent aussi déjà mon approche générale en ce qui concerne l’aspect « formation continue » de votre carrière de Trader…  pour moi, c’est très simple, en Trading, on n’en sait jamais trop !...  Toute source éducative de qualité est, et sera toujours pour moi quelque chose à ne surtout pas négliger et dont vous devriez toujours tirer parti.

Si une formation « live » (en personne), un cours privé, la lecture d’un livre, d’un magazine ou d’un article sur un site Internet, ou toute autre source éducative de qualité, vous apporte ne serait-ce qu’une seule idée ou approche nouvelle à ajouter à votre « bagage » de Trading, vous permettant ainsi d’optimiser ou d’améliorer un aspect particulier de votre Trading, le « coût/prix » d’obtenir cette connaissance sera pour moi toujours négligeable en comparaison de ce que vous allez maintenant pouvoir utiliser sur les centaines et milliers de Trades que vous effectuerez dans les années à venir…

Même raisonnement bien sûr en ce qui concerne les livres de Trading disponibles, en se limitant bien sûr aux ouvrages de « qualité » et en ne perdant pas votre temps et votre argent sur tous ceux qui ne sont rien de plus que de la poudre aux yeux, vantant des promesses de « profits faciles ou démesurés » ou tous les livres qui ont été écris par des « théoriciens » qui font 8 Trades par an ou qui s’auto proclament « experts » après avoir fait 23 petits Trades sur des titres aussi lents que des escargots en grèves…  

A mes tous débuts dans le Monde du Trading, j’avais carrément dévoré tout ce qui était publié (principalement uniquement en anglais à l’époque) sur le Trading et sur les investissements financiers en général (plus de 400 livres à l’époque ce qui m’a pris, comme vous vous en doutez, un paquet de jours et de nuits, passant des jours entiers au magasin de livre « Barnes & Noble », juste à coté de chez moi (pour l’anecdote, ici, aux USA, vous pouvez vous asseoir dans un fauteuil très confortable avec un café pendant 10 heures, lire et feuilleter des dizaines de livres vendus par cette chaine de magasins, et personne ne vous dérangera… bien au contraire, les employés passeront toutes les heures pour récupérer la pile de livres que vous venez de lire et aller les remettre en rayons… un plaisir certain qui, en tous cas lorsque je vivais encore en France il y a une vingtaine d’années, ne faisait pas vraiment partie des mœurs des libraires locaux).  Mais sans aller à de tels extrêmes et se mettre en quête de lire tout ce qui est publié, lire au moins tout ce qui vous semble de qualité (j’ai publié pour vous une petite sélection de mes ouvrages favoris sur mon site Internet : http://www.pmtraders.com/BOOKS.htm ) sera toujours une très bonne approche à ne surtout pas négliger… 

Donc, mon conseil au niveau « formation » et « formation continue » est de toujours profiter au maximum de toutes les sources de formation de QUALITE qui vous seront offertes, que ce soit au travers de présentations, conférences, séminaires de formations, ou articles éducatifs sur les quelques sites Internet qui vous offrent des informations pratiques et intelligentes.  Encore une fois, vous n’en saurez jamais « trop »…

 

Sans “parrainer” en aucune manière un courtier plutôt qu’un autre (comme toutes celles et ceux d’entre vous qui me lisent depuis des années le savent déjà, je décris toujours les choses telles qu’elles sont en ce qui concerne les sociétés de courtages et autres intervenants des marchés, avec le maximum d’objectivité et d’impartialité, et je vous informe régulièrement des offres et fonctions que je découvre et utilise personnellement (tout en mentionnant aussi bien sûr tout ce que je n’aime pas et/ou que je considère inutile, voire même dangereux, pour vous ou pour mes propres comptes), je voulais toutefois aujourd’hui, dans le cadre du sujet de cet article, porter à votre connaissance quelque chose que je viens de découvrir récemment et qui, je pense, vous sera utile à regarder.  C’est une animation créée par le courtier WH Selfinvest (que j’utilise personnellement depuis de nombreuses années).  Ce mini « film » est vraiment très bien fait et très explicite quant aux possibilités incroyablement pratiques et efficaces d’entrer vos ordres et surtout de PROTEGER vos positions et votre capital.  Cliquez ici pour y accéder (ou copiez/collez dans votre moteur de recherche Internet le lien suivant « http://www.whstrading.com/WHSFilms/loadfilm.php?film=FUT-Film3-FR.swf&closeBT=Fermer&title=Se%20protéger...les%20ordres%20semi-automatiques » ).

 

Je vous conseille aussi, au cours de votre travail d’étude et de comparaisons de courtiers, de vous assurer que tout courtier avec lequel vous considèrerez ouvrir un compte, offre bien une option de « Trading virtuel », aussi appelé parfois « Trading papier » (« Paper Trading »), qui vous permet de vous entrainer et de vous familiariser avec le passage d’ordres, avec vos stratégies, avec le logiciel de votre courtier etc.… et ce avant de risquer vos euros en Trading réel, vous permettant ainsi de prendre tout votre temps pour vous entrainer sur ce marché ainsi que sur les fonctions et options du logiciel de Trading que vous apprendrez à utiliser.

Surtout n’oubliez pas de poser cette question aux courtiers que vous contacterez… il est bien évidemment bien « meilleur marché » de faire des erreurs de raisonnement ou de frappe et d’entrées d’ordres en le faisant en Trading « virtuel » et avec un capital « virtuel » que de commencer à perdre des centaines d’euros pour la simple raison que vous avez entré le mauvais type d’ordre, ou dans le mauvais sens, ou que vous avez tapé un nombre de titres erroné, ou fait une VENTE lorsque vous vouliez en fait faire un « SHORT » etc.  Pour l’anecdote, si vous pensez que ce type d’étourderie « … n’arrive qu’aux autres, pas à moi, je suis bien trop consciencieux … », vous serez sans doute surpris et ces surprises vous coûteront très cher !…  Croyez-moi, j’ai eu là aussi personnellement plus que ma part d’erreurs dans la catégorie des plus « stupides » !   Pour ne vous citer qu’un seul exemple, il m’est arrivé plusieurs fois par exemple, à mes débuts, d’entrer un ordre « LIMITE » au lieu d’un ordre « STOP MARKET» et de me demander ensuite pourquoi ? Oh grand pourquoi ? …ma position venait d’être fermée immédiatement par mon courtier alors que le cours actuel était à plus de 0,20 euros du cours que j’ai indiqué pour déclencher le STOP !!!... erreur typique due bien sûr à un manque de connaissance approfondie du fonctionnement des différents types d’ordres! 

 

Je mentionnerai aussi en autre exemple (et pour vous rassurer que, si cela vous arrive aussi parfois, vous êtes loin d’être la/le seul(e) à faire des erreurs « stupides » (je pourrai écrire un livre entier sur mon palmarès personnel ! ;-) ), je me rappelle d’un jour où je n’arrêtais pas d’entrer un ordre « SELL MARKET » mais qui n’était jamais exécuté sans que je comprenne pourquoi ???… c’était un ordre « MARKET » mille sabords !!! bien sûr qu’il devrait être exécuté immédiatement !!! que se passait-il donc ? … ma frustration montait à la vitesse grand V, tout en continuant d’entre cet ordre toutes les 2 secondes … jusqu’au moment où j’ai réalisé que j’entrai à chaque fois cet ordre sur le mauvais titre!!!  (j’avais une position sur AMZN mais j’avais à un moment donné entré sur mon « Level 2 » le ticker/symbole d’un autre titre (sur lequel je n’avais aucune position) pour en vérifier ponctuellement le cours mais, étant persuadé que le symbole « actif » était bien toujours AMZN, comme il l’avait été sur mes écrans depuis des mois (puisque je Trade parfois un seul et même titre pendant des mois), mais le cours de ces 2 titres étant très similaires ce jour là, j’avais mis plusieurs minutes pour réaliser à quel point ce que je faisais était stupide !!! 

 

D’une manière générale, lorsque quelque chose semblera ne « pas marcher » dans votre passage d’ordre, notre premier réflexe est de penser que c’est le logiciel de notre courtier qui a pété un plomb ou toute autre source d’erreur mais, 9 fois sur 10, c’est en fait NOUS qui aurons un petit problème temporaire « mental » ou d’inattention… et cela peut TOUJOURS nous arriver… et c’est pourquoi c’est une des raisons pour lesquelles il est très important de pouvoir vous entrainer autant que possible en « virtuel » sur la plate forme de votre courtier avant de commencer à risquer votre capital (mais sans y passer trop de temps non plus car, comme pour apprendre à piloter un avion, vous pouvez passer des mois dans le simulateur de vol, mais tant que vous ne vous lancerez pas dans les airs, aux commandes de votre jet, vous ne commencerez jamais à vraiment « apprendre »… même chose en Trading, tant que vous ne commencez pas à Trader avec vos propres deniers, vous n’aurez pas vraiment démarré vote apprentissage et votre carrière de Trader…

Vous réaliserez aussi rapidement dans votre « recherche pour le courtier idéal pour vous » que tout courtier de haut de gamme investira vraiment tous les moyens nécessaire pour offrir à ses clients une plate forme de Trading des plus avancées (ce qui vous donnera ainsi aussi bien sûr dès le départ un avantage considérable sur les autres Traders de par le monde avec qui vous serez en concurrence et qui eux utiliseront peut-être des logiciels de Trading bien moins performants et efficaces). 

 

J’espère de tout cœur que les quelques informations de cet article vous auront été utiles et vous aideront dans votre recherche du marché « idéal » à Trader pour vous, basé sur vos propres critères et objectifs ainsi que sur votre tolérance personnelle au risque.

 

Le choix d’un marché à Trader plutôt qu’un autre est bien sûr toujours un choix tout aussi important que personnel.   De ce choix, ainsi que de tous les autres choix que vous ferez dans votre Trading, dépendra bien évidemment vos chances d’avoir le maximum d’opportunités de devenir un jour un Trader efficace et « gagnant », atteignant un niveau où vous pourrez prendre et générer régulièrement, voire quotidiennement, des profits dans les marchés.  Cela est mon vœux le plus sincère pour votre futur de Trader…

Au plaisir de vous lire (ou de vous retrouver dans les marchés…)

Amitiés des USA…

Pascal Monmoine

 

  

© Copyright 2007 PM Traders, Inc..  Tous droits réservés.  Toute divulgation, utilisation, diffusion ou reproduction (totale ou partielle) de ce message, ou des informations qu'il contient ou qui sont attachées à ce courrier électronique, doit être préalablement autorisée par écrit par PM Traders, Inc..  Le contenu de ce message est exclusivement destiné à un usage personnel. Ceux qui utilisent ces informations pour investir ou trader en bourse sont entièrement responsables de leurs actes. Aucune garantie n'est donnée que les techniques ou informations mentionnées dans ce message leur seront profitables ou qu'il n'en résultera pas des pertes. Quiconque utilise tout ou partie des informations contenues dans ce e-mail accepte de ne pas rendre responsable, de quelque manière que ce soit et pour quelque raison que ce soit, PASCAL MONMOINE ou PM Traders, Inc., des pertes financières ou autres désagréments et conséquences (stress, souffrances émotionnelles ou autres) résultant de cette utilisation. En aucun cas, les informations contenues dans ces pages ne sauraient être tenues pour des conseils d'achat ou de vente d'actions.

© Copyright 2007 by PM Traders, Inc..  All rights reserved. Copying and/or electronic transmission of this document (or of any file(s) and information attached to this e-mail) without the written consent of PM Traders, Inc. is a violation of the copyright law.  This material is for personal use only. Republication and redissemination, is expressly prohibited without the prior written consent of PM Traders, Inc..  Those using this information for trading purposes are entirely responsible for their own actions. No guarantee is made that those techniques will be profitable or will not result in losses.  Anyone using part or all of this material agrees not to hold PM Traders, Inc. or Pascal MONMOINE responsible in any way and by any means for any of the monetary losses, non monetary losses (stress, emotional suffering and others) or any other kind of losses resulting from that use.  Under no circumstances does the information in these pages represent a recommendation to buy or sell stocks.